Concert: Green Day au Trabendo

Publié le par Makeup'n'Blabla

Il est temps de parler un peu musique sur ce blog, et je vais commencer par vous parler du concert privé de Green Day au Trabendo ce mardi 12 mai 2009 auquel à ma plus grande joie j'ai eu la chance d'assister. Green Day, j'en suis fan depuis plus de 4 ans, je les ai connus avec American Idiot comme beaucoup, et j'ai été déçue de l'annulation de Bercy en 2005, comme beaucoup. Donc ce mardi, c'était mon tout premier... même pas la peine de vous dire à quel point j'avais hâte d'y être.


Accompagnée par une amie et les amis de cette amie, on arrive vers 14h30 et on patiente séparément entre gagnants NRJ (dont mon amie), gagnants Greendayworld (dont moi et le frère de cette amie), et les 150 premiers arrivés qui seront finalement bien moins que 150 (dont les trois autres amis de mon amie, c'est trop cool quoi). Entre chaleur et impatience, entre groupies et fans de Superbus, on attend dans notre coin jusqu'à ce qu'on nous fasse entrer dans la salle vers 18h45.







Je me place au 3ème rang, je suis pile en face de la batterie et d'un pied de micro au centre, je me dis que ça sera sûrement celui de Billie Joe...  "pitin j'suis bien placée là". Ouais, mais seulement, j'ai la jambe gauche plaquée contre la marche de 20cm de haut, et les pieds à moitié sur la plaque de métal qui soutient la barrière, à moitié sur le sol, donc aïe aïe aïe, je me dis que je vais pas tenir la soirée comme ça, surtout que des groupiasses poussent derrière pour pouvoir se faire filmer... elles ne connaissaient évidemment rien au groupe, à part 5 singles, pas le nom des membres et elles s'en vantaient volontiers, un gros pincement au coeur quand on entend tout ça et qu'on sait qu'il y a de vrais fans qui auraient fait n'importe quoi pour venir s'ils avaient eu les places que ces midinettes avaient récoltées pour épater leurs copines... Mais bref, on attend, on s'accorde avec deux garçons fort sympathiques à donner du coup à la groupie une fois le show commencé pour les virer de la barrière (c'était en fait mission impossible). Un roadie place la setlist à terre, des filles de devant essaient de voir combien il y en a, d'abord on en dit 15 ou 16, on entend ensuite 14, puis seulement 11... oui, 11 chansons, 10 du dernier album et American Idiot en rappel, comme au concert privé pour Canal + la veille. Un peu déçue, mais je me dis que peut-être le groupe enchaînera avec quelque chose d'autre?

Quelques chansons choisies par le groupe, puis Mikl de NRJ arrive sur scène et essaye de chauffer la foule... je n'en dirai pas plus, c'était juste "un peu" ridicule, et ça m'a juste "un peu" fait flipper pour mes tympans quand il a annoncé le nom des membres, les groupies s'en donnant à coeur joie pour se laisser aller à leur groupietude sonore.



Les lumières s'éteignent, l'intro de 21st Century Breakdown retentit, puis le groupe entre sur scène, je me demande si c'est bien réel... Billie Joe est en effet bien en face de moi, à un mètre, assez surréaliste... La foule connait très bien les paroles, ça chante, ça saute, ça hurle, tout va (presque) bien. L'ambiance est au rendez-vous, Billie Joe la teste avec ses "Heeeeoooh" en plein milieu de cette première chanson, ce qu'il va continuer systématiquement sur presque toutes les autres, un peu dommage sachant qu'un peu moins de "heeeooh" et de "aaaah je jouis" auraient pu laisser la place à un Hitchin a Ride, ou un Brain Stew/Jaded qui auraient enflammé la salle. "We're Green Day", merci de le préciser, parce que je me demande encore si c'est bien réel tout ça.

Know your Enemy arrive, les gens suivent bien les paroles et les "ohé ohé", et le groupe en pleine chanson se rassemble vers le devant de la scène, et à trois prennent la pause pour les très nombreux appareils numériques et autres portables qui essaient de capturer le moment. Ils s'amusent à grimacer, puis Billie Joe demande "Now put your fucking cameras away and let's dance, alright?", demande qui ne sera pas forcément acceptée ni appliquée surtout par les premiers rangs.


S'enchaînent le vigoureux East Jesus Nowhere qui fait danser la foule puis d'autres nouveaux titres pendant lesquels Billie Joe va beaucoup s'amuser avec le public, proposer aux groupiasses du premier rang de gratter sa guitare, prendre la foule en photo avec l'appareil d'une jeune chanceuse, emprunter les lunettes très particulières d'une fille over-lookée, ramasser ce qu'on lui lance sur scène et jouer avec (une casquette, il la met, une peluche, il chante en la calinant), et le groupe se montre tout aussi énergique jusqu'au dernier titre, See The Light, puis c'est le break (il est possible que les diverses anecdotes ci-dessus se soient passées dans la deuxième partie du concert également, mes souvenirs commencent déjà à s'évaporer).


Ca ne peut pas se terminer là, le public scande le nom de Green Day et hurle jusqu'à ce que le groupe se représente sur scène. Billie Joe commence American Idiot, et toute la foule est comme soulagée qu'enfin les vieux titres arrivent après une première partie plutôt sage. Ca commence à pogoter sévère derrière, et ça se ressent devant où je n'ai presque plus de place pour bouger, écrasée des quatre côtés, pas possible de me reculer dans la foule, pas possible d'aller vers le pogo, je reste plantée là à sauter sur place, soit, c'était le risque à prendre en choisissant de rester à cette place au départ... j'assume et je m'amuse quand même.



Vient la fin d'American Idiot, et c'est là que tout commence: je croyais que c'était le dernier titre, mais je vois les membres rester sur scène, et Billie Joe qui s'approche du micro pour annoncer... Jesus of Suburbia. Mon sang ne fait qu'un tour, cette chanson, je voulais l'entendre en live depuis 4 ans, je crois rêver. Ca saute, ça chante, ça bouscule, c'est 9 minutes de pur bonheur, malgré Billie Joe qui s'approche et tend son bras vers les filles devant moi, du coup ça pousse derrière et je me retrouve presque contre la barrière tellement on m'écrase le dos pour espérer lui attraper la main...

Celle-là, c'était la dernière, c'est forcément fini, non? Grosse erreur: alors que je pensais être rassasiée, Tré commence à battre le rythme de Longview, c'est de mieux en mieux, j'adore cette chanson, j'ai du mal à croire qu'ils sont en train de la jouer sous mes yeux, Mike le suit à la basse, et Billie Joe nous fait scander des "hey!" jusqu'à ce qu'il commence à chanter. Il nous sollicite encore pour certaines paroles comme à son habitude, puis au deuxième couplet, il va chercher une fille du public à la droite de la scène. Il la fait monter et chanter le deuxième couplet (finalement, sûrement prise par l'émotion, elle rechante le premier, mais tout le monde s'en moque), pour l'accompagner à la guitare sur le refrain, puis chanter avec elle sur "I got no motivation..." pour finir en un joli slam sur la foule en transe.

Longview se termine comme si c'était la fin, et là: "Do you have the time, to listen to me whine, about nothing and everything all at once...": Basket Case résonne, Billie Joe nous fait chanter le reste du couplet jusqu'au refrain, et ça explose dans nos oreilles, splendide.


Voyant que le public en redemande, je vois les membres qui se concertent rapidement, Billie Joe qui demande "King for a Day?" à Tré, qui répond "Yeah King for a day!", il le demande à Mike qui acquiesce également, j'hallucine, leur complicité, le plaisir qu'ils prennent à jouer et la façon dont ils s'amusent, c'est très agréable à voir, et rien que pour ça je suis contente d'être restée bloquée devant. Le temps pour Billie Joe d'annoncer "King.. for.. a.. dayyyyyyyyy!" (je le fais bien, hein?) et la fosse s'agite comme jamais. Ils enchaînent sur Shout, avec une pause "Stand by Me" assez inhabituelle, pendant laquelle Billie Joe monte sur Mike allongé et feint de l'embrasser malgré l'air amusé/dégouté du bassiste, Billie Joe se roule sur le côté et reste à terre, chante en se touchant pour faire rugir les groupiasses en châleur, puis ordonne à la foule qui s'était baissée à sa demande quelques minutes auparavant, de se relever petit à petit sur "Get a little bit louder now", l'excitation monte et explose sur "Jump up and shout now!" où ça saute et pogote joyeusement.



C'est la fin? Ca y est là c'était le final c'est pas possible ils vont pas en faire une de plus? Et là, le riff de Minority retentit, c'est la cerise sur un gateau triple couche et crème fouettée. La chanson s'éternise pour le bonheur des fans, le temps du multiple "Thank You" et d'un final "Merci, good night" avant que le groupe ne s'en aille, pour de bon cette fois, laissant les fans furieuses se battre pour récupérer les 20 baguettes et les 10 médiators que Tré et Billie Joe ont lancés à la foule. Il y aura finalement eu 16 chansons au lieu de 11... Les lumières se rallument, il y a des émeutes pour les baguettes, je n'entends plus rien, je suis trempée (merci le vigile qui au lieu de me passer la bouteille d'eau a tenu a me vider lui-même la bouteille dans la bouche et sur le reste du corps par la même occasion...), j'ai les jambes qui tremblent, j'arrive pas à réaliser tout ce qui vient de se passer sous mes yeux, c'est donc à ça que ressemble un concert de Green Day? Et encore, c'était un concert de promo en salle intimiste, qu'est-ce que ça sera à Bercy... je rejoins mon amie et ses potes et on quitte la salle, complètement cassés mais plus que ravis de cette soirée inoubliable.

La setlist:

- 21st Century Breakdown
- Know Your Enemy
- East Jesus Nowhere
- Last of The American Girls
- Murder City
- Viva La Gloria? (Little Girl)
- The Static Age
- 21 Guns
- American Eulogy (Mass Hysteria/Modern World)
- See The Light
break
- American Idiot
- Jesus of Suburbia
- Longview
- Basket Case
- King For a Day/Shout/Stand By Me
- Minority



Mes photos ici, mes vidéos (immondes) là.


Demain, sûrement, ma review du dernier album 21st Century Breakdown.

Commenter cet article

marck 11/06/2009 19:32

C'était si bien que j'en ai entendu parlé des jours durant, et ce n'est pas prêt de s'arrêter... :D

Je vais m'habiller en noir avec une cravate rouge pour mieux faire revivre le concert ^^

capucine 21/05/2009 17:36

...je suis totalement fan de green day, que j'écoute en boucle avec mon fils...Mais pas de concert pour moi, j'ai beau assumer ma cinquantaine, ...je serais un peu déplacée dans le public!
A bioentôt,

cerbere de la porte 20/05/2009 07:53

piiiiinaizeeee !!!!!! j'aurai donné mon petit orteil gauche pour pouvoir voir ça et entendre " basket case "( ça, c'est ma chanson !!! à moi!!! à moi!!! rien qu'à moi !!!) en live...
Pour les vidéos, c'est vrai que ça sature un peu côté son mais trop sympa quand même à regarder...

Makeup'n'Blabla 20/05/2009 19:50


hehe ouais c'était démentiel! Basket Case en live elle est énorme :)
et les vidéos sont de bien meilleure qualité sur mon pc, je vous montrerai quand je pourrai, niveau son je vais pouvoir transférer un meilleur son et le coller sur mes vidéos pour qu'elles soient
regardables :)


Mary 18/05/2009 15:35

Pinaise tu m'as fait kialer quand tu as évoqué toute la seconde partie mais surtout quand tu dis que tu atta d'entendre JOS depuis 4 ans, j'ai compatis^^ Vivement le 4 octobre que je pleure en les voyant et pas seulement en lisant les impressions des autres^^

Makeup'n'Blabla 18/05/2009 16:26


ooooh meuh faut pas pleurer ^^
je sais pas si tu pleureras, je pensais aussi chialer comme une conne et en fait ça me semblait tellement surréaliste que je répétais "oh my good" sans cesse mais j'ai pas pleuré ^^ j'étais par
contre complètement depressed le lendemain du concert quand j'suis rentrée chez moi, surement à cause des émotions contenues la veille
bref, on va s'éclater à Bercy ma sista! :D


Sophie 18/05/2009 12:42

Ouin... ='(
Pour la peine, pour mes révisions de BEP, je vais me regarder le SEUL concert que j'ai d'eux ! Vala ='(

Makeup'n'Blabla 18/05/2009 16:15


;)
bon courage pour ton BEP!